Critique de J.F. Var

Je tiens à annoncer l’arrivée chez moi de ce qui est véritablement un chef-d’oeuvre, et qui va orner le saint des saints de ma bibliothèque.

Chef-d »oeuvre de présentation, de mise en page, de réalisation.. C’est tout uniment un livre d’art.

Chef-d’oeuvre aussi de science.Notre Ami, au XVIIIe siècle, eût mérité l’approbation confraternelle des bénédictins, les hommes plus savants de leur temps.

Pour les chercheurs, cet ouvrage sera une source de références indispensable. En effet il comporte des notices biographiques et sigillographiques illustrées (en couleurs !) pour tous les CBCS des trois Provinces du Régime rectifié que l’auteur a pu répertorier à partir des sources manuscrites. En outre il propose un « Essai abrégé sur l’Art héraldique au début du Régime rectifié » d’une extrême utilité.

Cet ouvrage présente deux inconvénients. Le premier sera un avantage pour les paresseux : il dispense d’aller chercher ailleurs des références ! Il ne comporte pas moins de 2845 notes ! Et la bibliographie occupe à elle seule 8 pages…

Le second inconvénient, très grave, est qu’il est tellement beau qu’on ne peut qu’hésiter à s’en servir comme outil de consultation courante ! Raison pour laquelle je m’en suis procuré deux exemplaires…

Pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! L’ambition n’était pas mince, elle est pleinement accomplie. Thomas de la Sore s’inscrit désormais parmi les futurs grands !

Jean-François Var
Eques a Tribus Liliis